15 meilleures choses à faire à Saint-Malo

15 meilleures choses à faire à Saint-Malo
15 meilleures choses à faire à Saint-Malo

Repaire de pirates depuis des centaines d’années, la « Cité Corsaire » a toujours fait les choses à sa manière : Dans les années 1590, elle s’est même proclamée république indépendante.

Saint-Malo est toujours défendue par ses remparts historiques, tandis que les îles à marée situées à côté de la ville continuent d’être fortifiées par des bastions du XVIIe siècle.

Parcourez les rues pavées à l’intérieur des murs et découvrez les somptueuses demeures des personnes qui se sont enrichies grâce aux corsaires aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Saint-Malo a également beaucoup à raconter sur le mois d’août 1944, lorsqu’elle a été libérée des Allemands.

Pendant les chaudes journées d’été, le sable fin et infini de la plage du Sillon vous appellera.

Découvrez les meilleures choses à faire à Saint-Malo :

1. Les remparts de Saint-Malo

Les remparts protègent la totalité de la vieille ville de Saint-Malo et d’un circuit de 1,75 kilomètres.

Ils ont été commencés dans les années 1100, mis à jour pour combattre les nouvelles technologies militaires dans les années 1600, puis étendus à nouveau jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.

Lorsque vous faites la promenade, assurez-vous d’avoir de la documentation avec vous, car chaque porte, bastion et vue a une histoire à raconter.

Montez pour admirer les panoramas sur la mer, l’île du Grand Bé, le Fort National, Dinard de l’autre côté de l’eau et les magnifiques maisons en granit des riches armateurs de la ville, et redescendez si vous voyez une boutique ou une crêperie qui vous plaît.

La Grande’Porte, côté est, est flanquée de deux gros bastions et garde l’étroite bande de terre qui relie la ville fortifiée aux faubourgs actuels de Saint-Malo.

2. Le vieux Saint-Malo

Avec le granit gris comme matériau, les maisons de Saint-Malo ont un air distingué, presque sévère, mais toujours beau.

Le quartier « Intra-Muros » est fait de rues pavées, de bars, de restaurants, de boutiques haut de gamme et de crêperies, où la découverte est de mise.

Le sentiment de vénérabilité de la ville est si fort qu’il semble presque impossible que la majeure partie de Saint-Malo ait dû être restaurée après 1944. Il est difficile de choisir ; les plus pittoresques se trouvent dans le vieux Saint-Malo, mais la rue Jacques Cartier est magnifique.

Ici, sur le côté est de la ville fortifiée, les maisons sont construites dans les défenses et le rez-de-chaussée est une longue chaîne de cafés et de restaurants.

3. Plage du Sillon

Une de ces plages dynamiques en constante évolution, la plage du Sillon est une étendue de trois kilomètres de sable fin qui commence juste au nord de la ville fortifiée.

Au bord se trouve une grande digue, construite au début du XXe siècle et s’étendant sur plus d’un kilomètre et demi.

Il est facile de s’y promener à tout moment de l’année, de s’ouvrir l’appétit et d’observer les cerfs-volants à marée basse.

Lors des douces journées d’été, les familles viennent pour le sable lisse et peuvent se baigner dans les bassins rocheux peu profonds situés sur le bord ouest, près du Fort National.

Puis, les jours d’hiver venteux, la mer se fracasse contre les digues à marée haute.

4. Château de Saint-Malo

Dans le recoin nord-est des remparts se trouve le château construit par les ducs de Bretagne à partir des années 1400 pour assurer leur propriété sur la ville, aujourd’hui hôtel de ville de Saint-Malo.

Le château domine la ville et rappelle l’autorité des ducs, puis du roi de France après l’unification au XVIe siècle.

Le Grand Donjon offre les meilleures vues de Saint-Malo depuis la plate-forme située sur son toit.

Ce bâtiment abrite un musée sur l’histoire de la ville et de la région malouine environnante, qui présente certaines des personnalités les plus fascinantes de cette région de France, comme l’écrivain Chateaubriand et l’explorateur Jacques Cartier.

5. Grand Aquarium Saint-Malo

Un rapide trajet en bus depuis la ville fortifiée vous mènera à l’aquarium de Saint-Malo, une sortie très prisée qui est renouvelée presque à chaque nouvelle saison.

Pour ceux qui sont en vacances avec des petits, c’est une attraction pour les jours de pluie qui s’inscrit parfaitement dans l’histoire maritime de la ville.

On ne peut pas parler des animaux sans mentionner l’aquarium à requins à 360°, qui a été ajouté en 2011 et contient 600 000 litres.

Dans un autre bassin, l’épave d’un galion historique abrite des requins à pointe blanche et à pointe noire.

Ailleurs, l’aquarium synthétise des environnements du monde entier. Ainsi, la mangrove abrite des piranhas, des poissons à quatre yeux et des tortues, tandis que le bassin tropical abrite des coraux et des espèces colorées comme les poissons-clowns et les poissons-chirurgiens.

6. Paramé

Le quartier situé à côté de la plage du Sillon, au nord-est de la ville fortifiée, s’est rapidement développé à la fin du XIXe siècle et s’est doté de nombreuses villas Belle Époque.

Celles-ci ont été construites par des vacanciers fortunés, qui ont laissé libre cours à leur sens de la fantaisie.

Avec un itinéraire, vous pouvez faire une petite visite à pied de ce quartier verdoyant, en vous arrêtant pour voir de fabuleuses maisons comme la Villa l’Argonne sur le boulevard Chateaubriand, qui possède une superbe tour octogonale et un motif alternant briques vernissées et rouges.

Puis, la Villa Remember, boulevard Hébert, est de style flamand exagéré, avec un pignon à redents et un épi de faîtage en pierre.

7. Le Fort National

Le génie Vauban a dessiné les plans de ce bastion avancé sur le rocher de l’Îlette, à l’extrémité ouest de la plage du Sillon.

Il porte sa configuration en étoile caractéristique et constitue la dernière pièce du puzzle défensif de Saint-Malo, conçu pour protéger la ville de la marine britannique.

C’est ce qu’il a fait en 1693, lorsqu’il a contribué à repousser une attaque anglo-hollandaise.

Bien plus tard, elle est devenue une prison de fortune pour les forces allemandes dans les derniers jours de leur occupation en 1944. La forteresse est ouverte en été pour des visites, et est un document parfait de la conception militaire du 17ème siècle.

Vous saurez quand vous viendrez y jeter un coup d’œil car le tricolore français flottera.

8. Le Grand Bé

Il faut également attendre la marée basse pour accéder à Grand Bé, un autre îlot situé à quelques encablures des remparts.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les petites îles rocheuses comme celle-ci sont devenues un lieu de repérage utile pour les emplacements de canons allemands.

Lorsque les Américains libèrent Saint-Malo, Grand Bé tombe rapidement, mais il faut attendre des semaines avant que la presqu’île d’Alet, à l’embouchure de la Rance, ne se rende.

Beaucoup viennent à Grand Bé pour rendre hommage à l’écrivain romantique Chateaubriand, dont la tombe fait face à la mer, comme il l’avait demandé 20 ans avant sa mort.

9. GR-34

Le Sentier des Douaniers est exactement ce qu’il dit être : Un sentier côtier conçu dans les années 1700 pour déjouer les contrebandiers.

Si vous le souhaitez, vous pouvez partir de Saint-Malo et marcher jusqu’à Brest dans le Finistère.

Mais il faut compter 25 jours pour parcourir ces 400 kilomètres, ce n’est donc pas exactement une excursion d’une journée ! Au lieu de cela, vous pourriez passer une journée mémorable à randonner sur la Côte d’Émeraude, de part et d’autre de Saint-Malo.

Vous rencontrerez des plages pâles balayées par le vent, des falaises de granit, des prairies parsemées de fleurs sauvages, des parcs à huîtres et à moules et de nombreux bunkers et casemates datant de la Seconde Guerre mondiale.

10. Parc de la Briantais

Sur les hauteurs de l’estuaire de la Rance se trouve un somptueux parc anglais qui constituait autrefois le domaine du château de la Briantais.

Le domaine appartenait à de riches armateurs, qui y ont fait construire un manoir baroque en 1666. Les ruines sinistres mais magnifiques de ce bâtiment sont toujours visibles dans le parc.

Un château plus récent, datant du XIXe siècle, est toujours en activité en tant que centre culturel, avec des expositions d’art et des concerts de jazz et de musique classique.

Visitez-le pour des promenades méditatives sur des avenues parsemées de sculptures, et pour voir ces vues exaltantes.

Vous pouvez voir Saint-Malo, Dinard et la totalité de l’estuaire de la Rance.

11. Les Malouinières

Du 16e au 19e siècle, de nombreuses personnes ont fait fortune grâce aux corsaires. Dans les environs de Saint-Malo se trouvent cinq somptueuses maisons que les armateurs ont laissées derrière eux.

Toutes sont ouvertes au public à des degrés divers en été, et elles sont connues sous le nom de « Malouinières », qui dérive du nom de la ville.

L’un des plus accessibles est le Puits Sauvage, qui appartient à la même famille depuis plus de 200 ans.

Au cours d’une visite autoguidée, vous traverserez le délicat parterre français et verrez des écuries, des pigeonniers, un oratoire, une boulangerie et une gigantesque verrière de 260 mètres carrés qui abrite un merveilleux jardin de cactus.

12. Musée Jacques Cartier

Seule maison ayant appartenu à l’homme qui a découvert le Canada, le Manoir de Limoëlou était la résidence d’été de Cartier dans les années qui ont suivi son retour de voyage.

L’intérieur a été redécoré avec du mobilier d’époque et les différentes pièces ont maintenant la même fonction qu’elles auraient eu lorsque Cartier y vivait.

Pour ceux qui ne connaissent pas ses exploits, une visite guidée est organisée, au cours de laquelle vous pourrez voir certains des instruments de navigation utilisés par Cartier.

Les visites sont uniquement en français, mais il existe un guide en anglais et le film du musée a également une option en anglais.

13. Mémorial 39/45

Comme nous l’avons mentionné, il a fallu des semaines pour que la résistance allemande soit brisée à Saint-Malo, et ils se sont retranchés dans ce bunker anti-aérien de la Cité d’Alet, situé dans la cour d’une forteresse du 17ème siècle qui avait également été conçue par Vauban.

Le Mémorial 39/45 est une exposition qui reconstitue les années de guerre à Saint-Malo, dans un vaste bunker de plus de 500 mètres carrés, sur trois niveaux et dix pièces.

Vous serez plongé dans ce sombre chapitre du passé de la ville à l’aide de documents authentiques, d’armes, d’uniformes et d’un film historique spécialement réalisé pour l’occasion, « La bataille de Saint-Malo ».

14. Dinard

En face de Saint-Malo, sur la rive gauche de la Rance, Dinard a été surnommée la « Nice du Nord » pour son atmosphère majestueuse.

En chemin, vous serez peut-être intrigué de savoir que le pont qui traverse l’estuaire de la Rance abrite également la première usine marémotrice d’Europe, construite en 1966 et toujours en activité.

Une fois arrivé à Dinard, vous serez ébloui par les luxueuses demeures, datant de la fin du XIXe siècle, lorsque la station est devenue « l’endroit » où il fallait être pendant la saison estivale.

Nombre de ces demeures palatiales sont aujourd’hui classées et peuvent être vues depuis la promenade du Clair de Lune, qui serpente le long du littoral, offre des vues sur Saint-Malo et est magnifiquement éclairée les soirs d’été.

15. La cuisine bretonne

Les fruits de mer devraient figurer en bonne place dans votre programme culinaire à Saint-Malo.

Cancale, la capitale de l’huître en Bretagne, se trouve à quelques minutes à l’est de la ville.

La renommée des huîtres de Cancale remonte à l’époque romaine où elles étaient consommées par les légions de Jules César, tandis que Louis XIV les faisait livrer expressément de cette ville tous les jours.

Et cela peut sembler évident, mais la crêpe est presque synonyme de Bretagne.

Vous pouvez les manger sucrées ou essayer l’alternative salée, les galettes, qui sont faites avec de la farine de sarrasin.

Autre spécialité bretonne, le cidre est également très apprécié à Saint-Malo. Doux et acide, avec un léger pétillement, il est le partenaire idéal des galettes au jambon et au fromage. La location d’une voiture à Saint-Malo est la solution idéale pour visiter cette ville.